Les origines du programme MBSR

Le programme MBSR « Mindfulness Based Stress Reduction» ou «Réduction du stress basée sur la Pleine Conscience» a été élaboré par Jon Kabat-Zinn, professeur émérite au département de médecine de l’Université de Massachusetts il y a plus de trente ans.

MBSR est une approche éducative qui vise, par un apprentissage expérientiel, à développer l’aptitude à répondre plus efficacement au stress, à la douleur et à la maladie en invitant les participants à se relier à leurs ressources internes. Tout en ayant des effets thérapeutiques, c’est avant tout un programme préventif qui s’adresse à toute personne souhaitant améliorer son bien-être et sa santé.

Les participants apprennent à reconnaître leurs réactions habituelles aux difficultés et à adopter une attitude d’acceptation et de non-jugement envers toute expérience, y compris les sensations, pensées, émotions ou comportements difficiles.

Le programme repose sur un entrainement intensif à la méditation de Pleine Conscience et sur son intégration dans la vie de tous les jours. Les participants développent leur capacité à prendre soin d’eux et à trouver une meilleure qualité de vie.

La MBSR associe les dernières découvertes de la neurosciences à des pratiques méditatives très anciennes qui allient concentration et alliance du corps et de l’esprit. Ce programme est actuellement dispensé dans de nombreux pays à travers le monde.

John Kabat zin.jpg

Développement du programme

Devant le développement exponentiel des bienfaits et donc de l’engouement pour la Pleine Conscience, le programme MBSR est instruit dans plus de 700 Centres Médicaux et 200 hôpitaux universitaires à travers le monde.

 

Il fait partie d’un réseau mondial d’universités de prestige, Harvard, Duke, Stanford, Brown et Oxford…MBSR fait partie du Center for Mindfulness de Brown, membre de la Ivy league et disposant de fonds colossaux pour la recherche. Le cycle MBSR est désormais également instruit dans tous les secteurs d’activités, en entreprise, secteur juridique, politique, social, prison etc….

En Suisse, le programme MBSR est instruit aux HUG, UNIGE, CHUV ainsi que dans les centres médicaux.

Coucher de soleil sur les montagnes

Le programme MBSR n’est pas une thérapie,

mais il est thérapeutique

JON KABAT ZINN

CRÉATEUR DU PROGRAMME MBSR

Données scientifiques

De nombreuses études valident les approches basées sur la Pleine Conscience sur la santé, particulièrement le programme MBSR, tant dans des affections somatiques que psychiques. Leur efficacité a été établie dans la réduction des symptômes de nombreux troubles, comme le stress (dont stress post-traumatique), les douleurs chroniques, l’anxiété, la dépression, l’insomnie, les troubles alimentaires ou les addictions, l’hypertension, les maladies cardio-vasculaires, ainsi qu’en prévention du burn-out. 

L’amélioration de la qualité de vie et de l’anxiété suggère une utilisation du programme pour les patients atteints de maladies graves et pour tous les professionnels confrontés à un haut niveau de stress dans l’exercice de leur métier et plus globalement, pour toute personne confrontée au stress et à l’anxiété dans sa vie personnelle.

MBSR est conseillé en prévention primaire des maladies dans lesquelles le stress chronique joue un rôle. 

 
Odile-retouché.jpg

Contenu du programme

Le programme MBSR se déroule en 10 sessions en groupe : une séance d’orientation/atelier découverte de 2 h, un cycle hebdomadaire de 8 séances de 2,5 h et 3 h (1ère et 8ème séances) et une journée de pratique intensive.

 

Le groupe est accompagné par un instructeur formé suivant des critères exigeants et stricts : 3 années de formation, un engagement de pratique quotidienne et de retraite annuelle en silence. Suivi d’une supervision mise en place par des universités de prestige (Brown, Oxford, Exeter et Bangor), adhésion à la charte de déontologie des instructeurs MBSR de l’association ADM France et Mindfulness Suisse